Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Douala, 09 août 2016. Des sapeurs-pompiers à l'oeuvre près de la fosse septique. Crédit photo: Mathias Mouendé Ngamo.
Douala, 09 août 2016. Des sapeurs-pompiers à l'oeuvre près de la fosse septique. Crédit photo: Mathias Mouendé Ngamo.

Les fouilles pour retrouver le corps de Junior Donfack, 3 ans, ont été interrompues après trois jours d’intervention des sapeurs-pompiers.

Après trois jours de fouilles intenses et sous ordre du procureur de la République près le Tribunal de première instance (Tpi) de Douala-Ndokoti, les sapeurs-pompiers ont dû interrompre les recherches pour tenter de retrouver le corps de Junior Donfack, 3 ans. Le petit garçon a été enseveli dans l’effondrement de la dalle d’une fosse septique survenu au quartier Bépanda-Double Balles dans l’arrondissement de Douala 5ème, dimanche 07 août 2016. Selon les témoignages, le gamin se mettait à l’aise lorsque la fosse septique s’est écroulée avec l’ensemble des quatre murs des toilettes. La maman de Junior Donfack, sous le choc après cet incident, a perdu connaissance. Elle a été transportée de toute urgence dans un centre hospitalier pour réanimation.

Les secouristes alertés dimanche ont entamé les fouilles aussitôt. L’eau de la fosse septique a d’abord été vidée à l’aide d’une pompe à moteur. Les sapeurs-pompiers ont ensuite extrait les gravas des murs et ont entamé la démolition de la dalle affaissée à plus de 10 mètres de profondeur. Les recherches ont duré trois jours. Mais sans suite. « Il est possible que le corps du petit se trouve sous la dalle. Mais au fur et à mesure que l’on enlève les gravas, il y a des vibrations qui se transmettent aux parois et la terre se déverse à l’intérieur du trou. C’est un regret de n’avoir pas atteint le but. Mais cela est dû aux circonstances. Il y a un danger persistant et une menace sur la vie des sauveteurs », a expliqué le Capitaine Afuh Hansel, commandant la 201ème compagnie d’intervention des sapeurs-pompiers.

Le procureur de la République près le Tpi de Douala-Ndokoti, arrivé sur les lieux mardi 09 août 2016 à 13h, a ordonné l’arrêt de l’intervention des pompiers. Il a par ailleurs demandé que la mairie de Douala 5ème trouve des voies et moyens pour remblayer le trou. Gustave Ebanda, le chef de l’exécutif communal descendu sur le terrain a constaté et apprécié les efforts déployés par les secouristes. Il a en outre indiqué que quelques démolitions auront lieu, afin de frayer un chemin aux camions qui transporteront de la terre pour remblayer la fosse septique qui constitue désormais la tombe du petit Junior Donfack. Gustave Ebanda qui reconnait que des faits divers du genre sont récurrents dans sa circonscription municipale, indique que cela est dû à un habitat précaire. «Avec le temps, nous allons trouver comment en finir avec de telles situations », a promis le maire.

Mathias Mouendé Ngamo

Partager cet article

Repost 0