Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Projets. le 6 mars 2013, la ministre des Arts et de la Culture a exhorté les mécènes à soutenir l’initiative de la Harts Foundation.

La-ministre-des-Arts-et-de-la-Culture--Ama-Tutu-Muna.jpgAma Tutu Muna était à Douala mercredi 6 mars 2013. La ministre des Arts et de la Culture est venue rencontrer les opérateurs économiques pour les « vendre » les projets de la Heritage and Arts (Harts) Foundation, une fondation dont elle en est la Présidente du conseil d’administration (Pca). L’objectif de cette fondation à but non lucratif, selon la ministre, est d’apporter des réponses concrètes au développement et au financement des activités du secteur culturel, de promouvoir la culture et d’accompagner l’action du gouvernement. La ministre a exhorté les mécènes à soutenir les projets de la Harts Foundation, et de constituer de ce fait la locomotive du développement culturel de notre pays. « En joignant nos efforts, nous verrons bientôt éclore dans notre pays, une industrie cinématographique florissante, un secteur de l’édition prolifique, un secteur de la mode en plein essor et une industrie du spectacle, de la musique, et la valorisation des artistes », a relevé Ama Tutu Muna.

L’un des projets de la Harts Foundation concerne le musée national. La ministre des Arts et de la Culture annonce l’ouverture de l’édifice dans les mois avenirs. Ledit musée sera logé dans l’immeuble qui a servi jusqu’en 1982, de résidence du chef de l’Etat camerounais et de siège des services de la présidence de la République. Paul Biya en a fait le musée national en 1988. Des travaux de rénovation ont été entamés en 2009. D’après la ministre des Arts et de la Culture, on y retrouvera, au premier étage, une série de photos retraçant l’histoire du pays d’avant les indépendances jusqu’à nos jours. On découvrira également dans le musée, une exposition d’objets de la réserve national et une collection d’environ  12 000 abbias. La partie centrale du musée sera décorée de symboles de la République, d’armoiries. Il y aura ici, des expositions d’artefacts, de poterie et de calebasse. C’est au total, plus d’un millions de pièces qui seront exposées dans le musée national, relève la ministre.

Abbia d’or

Il y a aussi en attente d’appui financier, le projet de construction d’une salle de spectacle de 1500 places à Yaoundé, sur le site de l’ancien palais. La Harts Foundation entend en outre organiser une cérémonie de récompense de la des acteurs du secteur culturel. Le grand prix national ou l’ « Abbia d’or » va primer les meilleurs artistes dans les rubriques variées telles le cinéma, les belles lettres, la musique. Les lauréats bénéficieront d’une prime spéciale et d’une tournée nationale. Ils doivent tenir la main de plus jeunes, à travers un programme de formation de la fondation. La Harts Foundation a également appelé les mécènes à appuyer le projet de création du « Harts Magazine », une publication de 100 pages, une sorte de vitrine culturelle du Cameroun. « Pour éclore nous avons encore besoin de mobiliser d’importants financements. La fondation permet d’éviter les goulots d’étranglement et de garantir la transparence dans la gestion des fonds. Il faut que nous méritons la confiance des mécènes», a reconnu la ministre.

Mathias Mouendé Ngamo

Partager cet article

Repost 0