Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Douala--30-octobre-2013.-Les-decombres-de-l-incendie-au-qu.jpgIncendie. Les flammes ont ravagé les constructions situées dans l’arrondissement de Douala 2ème mercredi 30 octobre 2013.

Jusqu’à 20h30 minutes mercredi 30 octobre 2013, les sapeurs-pompiers s’activaient encore pour maitriser les flammes au quartier Makéa, dans l’arrondissement de Douala 2ème. Un incendie qui s’y est déclaré autour de 17 h, non loin du marché Congo, a réduit en cendres cinq maisons d’habitation, dont une construite en matériaux définitifs. Tout a brûlé. Les flammes ont été si ardentes que des murs de béton d’une des bâtisses se sont effondrés.  « Nous n’avons rien pu sauver. Pas même une aiguille », a déploré Joseph Jean Nguekam, un sinistré. L’intervention des « soldats du feu » a permis de stopper la propagation des flammes vers les autres domiciles. Une mosquée établie dans le voisinage a ainsi été épargnée. Des policiers du commissariat de sécurité publique n°3 et des militaires ont assuré la sécurité pendant toute l’opération.

Selon les témoignages, les flammes ont été aperçues par des jeunes en prière à la mosquée, autour de 17 h. Le feu est parti d’une maison construite en matériaux provisoire. Des ballots de friperie stockés dans le domicile ont plutôt servi de combustible. Les habitants du quartier Makéa se sont organisés pour venir à bout des flammes, en vain. Les sapeurs-pompiers, alertés, sont descendus sur les lieux. Mais l’accès aux domiciles en feu était obstrué par des camions garés sur la chaussée. Les secouristes ont dû attendre que les propriétaires des gros porteurs déplacent les véhicules. Les avis divergent sur l’origine exacte de l’incendie. Pour certains, le feu serait parti d’une marmite oubliée au foyer. Pour d’autres, un court-circuit serait à l’origine de ce sinistre.

Mathias Mouendé Ngamo

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :