Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Manidem. Il va coiffer la direction du parti politique jusqu’à l’organisation du prochain congrès prévu à la mi-janvier 2015.

 

Dieudonne-Yebga--nouveau-president-du-Manidem.jpgDieudonné Yebga est le nouveau président du Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (Manidem). Il a été placé à la tête de la direction du parti politique de l’opposition samedi 02 août 2014 à Bafoussam, lors du Comité national de coordination (Cnc). Il remplace à ce poste Pierre Abanda Kpama, décédé depuis le 30 janvier 2014. La candidature de l’ancien membre du bureau politique, responsable aux affaires économiques du Manidem, est passée devant celle de deux autres camarades, à savoir Jean Pierre Nghonda Nounga et Emmanuel Mpouma. Lors des votes, les participants du Conseil national de coordination du Manidem ont porté leur choix sur Dieudonné Yebga,  après le désistement de Pierre Nghonda Nounga.

Le nouveau président du Manidem a pour mission de préparer le prochain congrès qui se tiendra à la mi-janvier 2015 à Bafoussam. Une cérémonie qui coïncide avec la commémoration de la disparition d’Ernest Ouandié (fusillé le 15 janvier 1971 à Bafoussam, ndlr). Pendant ledit congrès, l’instance dirigeante du parti sera révisée. Si Dieudonné Yebga convainc les siens pendant les six mois de fonction qui lui ont été accordés, il est possible que le parti lui renouvelle sa confiance à la tête du bureau politique. Pour parvenir à cette fin, Dieudonné Yebga entend « réorganiser le parti en essayant de faire la politique autrement. C’est ma mission principale », a –t-il indiqué.

Les militants du Manidem affirment qu’un nouveau président peut être désigné à l’occasion d’une réunion du Conseil national de coordination. Si la date du congrès initialement prévue en novembre 2014 et la désignation du nouveau président ont été modifiées, « c’est parce que le Cameroun est en guerre. C’est ce qui nous a fait anticiper les choses », justifie un membre du bureau politique. Le politicien fait référence aux différentes attaques présumées de la secte islamique Boko Haram, dans l’Extrême-Nord du Cameroun. Le nouveau président Manidem, Dieudonné Yebga, compte d’ailleurs produire un communiqué mardi 05 août 2014 pour faire entendre le son de cloche du parti sur l’actualité dominante.  

Né le 30 décembre 1958, Dieudonné Yebga est originaire du département du Nyong-Ekélé, arrondissement de Matomb. Il entre en politique en 1989, dans les rangs de l’Union des populations du Cameroun (Upc), alors en clandestinité. En 1995, Dieudonné Yebga fait partie des membres fondateurs du Manidem avec les « camarades » Abanda Kpama, Anicet Ekanè et Stéphane Ngwé, entre autres. En 2011, il a été le directeur de campagne du candidat Anicet Ekanè, à l’élection présidentielle. Aux municipales de 2013, Dieudonné Yebga a représenté le Manidem dans la localité de Matomb. Le parti s’en est tiré avec 4% des suffrages exprimés. Dans la vie active, l’ingénieur et analyste des systèmes d’exploitation occupe depuis neuf ans le poste de chef de division du système d’information à Aes Sonel. Il est en outre le secrétaire général du Syndicat national autonome des travailleurs de l’énergie et eau du Cameroun (Synateec). Il est marié et père de plusieurs enfants. 

Mathias Mouendé Ngamo

Partager cet article

Repost 0