Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Douala. Les obsèques officielles du prince disparu débutées lundi 10 décembre 2012 se tiennent jusqu’au 16 décembre prochain.

Dans nos us et coutumes, un roi ne meurt jamais. Son altesse royal (Sar )le Prince René Douala Manga Bell, d’un point de vue traditionnel, n’est donc pas décédé, même si annonce a été faite dans les médias le 6 novembre 2012. « Le roi a disparu », indique un dignitaire sawa. Ce lundi 10 décembre 2012, les filles et femmes Bonadoo sont à la recherche du chef disparu. Pieds nus et vêtues de « kaba » de couleur noire, les femmes ont noué des feuilles sèches de bananier autour des reins et sur la tête. Des « mangones », gardiennes de la tradition et responsables de l’initiation, ouvrent la procession. La caravane partie du quartier Bali en début de journée, sillonne des rues du quartier Akwa et se rend à la place « Bongongi boa Bele » du côté de Bonabéri, dans l’arrondissement de Douala 4ème, entre autres endroits.

Cette mobilisation des filles et femmes Bonadoo (la grande famille doo doo) s’inscrit dans le cadre de la célébration des obsèques officielles de Sar le prince René Douala Manga Bell, qui s’achèvent dimanche 16 décembre prochain. Le parc des Princes de Bali et la place du gouvernement de Bonanjo à Douala ont été choisis pour accueillir les différentes articulations des obsèques. Prière, évocation religieuse, lamentations du terroir, jeux traditionnels, ballets et chants sont au programme tous les soirs. Les soirées sont aussi meublées de messages de condoléances de différentes communautés invitées. A cet effet, une soirée Bamoun, avec la représentation du ballet royal du sultanat a eu lieu mardi  dernier au parc des Princes de Bali.  Mercredi,  c'était au tour de la communauté Centre-Sud-Est de présenter ses hommages. Jeudi, le grand Nord. La soirée culturelle « grand Sawa » est prévue vendredi 14 décembre prochain.

« Ces obsèques visent à rendre un vibrant hommage au disparu, un adieu, un recueillement. Elles se tiennent en même temps dans l’esprit du chef. Le chef était un rassembleur. C’est pourquoi nous avons demandé à chaque communauté du pays de présenter leur hommage», indique Ekwé Manga Bell, président du comité exécutif de l’organisation des obsèques. Le Ngondo, assemblée traditionnelle et culturelle du peuple sawa, est impliquée dans déroulement desdites obsèques, dont la grande veillée œcuménique et culturelle aura lieu samedi 15 décembre 2012 à la place du gouvernement de Bonanjo. Des chefs traditionnels camerounais et étrangers sont cités. De grandes personnalités y sont annoncées samedi, notamment un représentant du chef de l’Etat, le ministre de la justice, Laurent Esso, le ministre de la santé publique, André Mama Fouda. L’inhumation « officielle » du prince René Bell au caveau royal est prévue le lendemain dimanche 16 décembre 2012.

Mathias Mouendé Ngamo

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :