Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Musique. L’artiste a repris des chansons de son répertoire, enregistrées entre 1973 et 2013 lors d’un spectacle à Douala, vendredi 24 mai 2013.

Douala--24-mai-2013.-L-artiste-Joe-Mboule-sur-la-scene-de-.jpgLa soirée commence sur des pas d’éssewé, une danse traditionnelle en pays Sawa. Le groupe Nabask occupe la scène de l’Institut français de Douala ce vendredi 24 mai 2013. Les chants sont rythmés de percussions de tambours et autres maracas. A 21h11, Ashanti junior monte sur le podium. La pression monte d’un cran. Dans son « show à l’américaine » fait de pirouettes et de gestes énergiques, le successeur d’Ashanti Tokoto « réchauffe » le public. Il chante avec amour et dévotion. Joe Mboulè, l’artiste à l’honneur, est de ceux qui ont cru à son talent. La pression reste maintenue avec la prestation du comédien Marcus. Il arrache le rire au public dans sa façon toute particulière à lui de raconter les mésaventures de ses personnages.

21h45. Joe Mboule, la star de la soirée, est annoncée. Tout ce beau monde est venu l’écouter à l’occasion de la célébration de ses 40 ans de carrière musicale. Grand Joe est là, drapé dans un costume sombre. L’artiste musicien affiche un petit sourire sur les lèvres. Le public l’accueille avec un Standing Ovation. « Merci d’être venu si nombreux. Ce n’est pas tous les jours que l’on fête ses 40 ans de carrière musicale», lance l’artiste aux spectateurs. Joe Mboule revient à ses anciennes amours. Il chante « Mélanie », « Ne Wa Mbusa », des titres enregistrés il y a plus de 30 ans en 45 Tours, sur des supports vinyles. Il y a de la nostalgie dans l’air. L’artiste lui-même est emporté dans cette voute. « Quand j’interprète ces chansons, j’ai l’impression que je venais de les créer », affirme t-il. L’artiste est accompagné par deux danseuses. On a vite reconnu Ferrari.

Aladji Touré

Joe Mboule a une pensée pour sa cousine décédée Charlotte Mbango, lorsqu’il caresse les notes vocales de la chanson « Wa ». « Charlotte Mbango a interprété cette chanson avec beaucoup de succès. Je suis ému chaque fois que j’interprète cette chanson », confie l’artiste. Il chante d’autres titres. Pas une seule ride dans la voix, malgré le poids du temps et de l’âge (l’artiste est âgé de 60 ans, ndlr). Le bassiste Aladji Touré, camarade de classe de Joe Mboule, est dans la salle. L’artiste l’invite sur scène pour l’interprétation du fameux « Malabar », enregistré en 1979. Arthur Manga lui confie sa basse un moment. L’improvisation est une réussite.

Quand Joe Mboule revient sur la scène pour la deuxième partie du concert, il reprend des titres de son nouvel album intitulé « L’essentiel ». Un album dans lequel se mêlent les rythmes makossa et slow. Joe Mboule n’hésite pas à esquisser quelques pas de danse. Le spectacle s’achève à 23h23 minutes. L’artiste a remis ça le 15 juin 2013 à Yaoundé.

Mathias Mouendé Ngamo

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :