Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nguini Effa. L’ex directeur général de la Société camerounaise de dépôts pétroliers (Scdp) condamné à 30 ans de prison au Tgi du Wouri,  s’est pourvu en cassation.

effa-nguini.gifJean baptiste Nguini Effa n’a pas bien accueilli la décision du Tribunal de grande instance du Wouri (Tgi), dans l’affaire qui l’oppose au ministère public et à la Société camerounaise de dépôts pétroliers (Scdp). L’ex directeur général de la Scdp a été condamné à 30 ans d’emprisonnement ferme. Il a été reconnu coupable de détournement de fonds publics en coaction, de la somme de 2 542 230 046 F. Cfa. Il devra reverser à titre de préjudices moral et financier, la somme de  2 542 230 046 F. Cfa à la Scdp et 20 millions de F. Cfa à l’Etat du Cameroun. Le tribunal a également saisi les comptes du principal accusé à la Standard Charted bank, et son immeuble au quartier Youpwé à Douala. La sentence est tombée samedi 13 octobre 2012 à Douala, à 5h17 minutes. «J’ai 57 ans. Je suis sûr que d’ici trois ans, je serais mort. Lorsqu’on entre à la prison centrale de New-Bell, on est condamné à mort », a déclaré l’ex Dg de la Scdp, après le jugement. Les avocats de la défense ont aussitôt introduit un recours auprès de la Cour suprême. Doumbe Moukoko, un des coaccusés de Nguini Effa, en fuite, a été condamné à vie. Kisito Bogne Ondoua et Guillaume Toko Dikongué, deux autres coaccusés, ont été reconnus non coupables dans cette affaire.

Le procès de l’ex Dg de la Scdp a duré un an et sept mois au Tgi du Wouri. La première audience s’est ouverte le 21 mars 2011. Elle a été renvoyée au 4 avril 2011, pour absence des avocats de l’accusé au procès. Nguini Effa a été notifié des faits qui lui sont reprochés au cours de l’audience du 4 avril. Il est poursuivi à cette date là, pour un détournement en coaction de 1,5 milliards de F. Cfa. Le Conseil de discipline budgétaire et financière (Cdbf) du Conseil supérieur de l’Etat retient 25 fautes de gestion contre l’accusé, au départ de l’affaire. Lors des débats, Nguini Effa a été interrogé sur le détournement de 10 millions de F. Cfa dans le cadre du projet Nsam, sur la mauvaise gestion des fonds alloués au conseil d’administration, sur l’achat des véhicules et des faux chèques perçus dans diverses banques au nom de la Scdp. Nguini Effa a nié toutes les charges retenues contre lui. Il a soutenu que les experts financiers se sont trompés dans leur rapport, et qu’ils n’avaient pas de pièces justificatives. Le Tgi a tranché les débats le 13 octobre 2012. L’ex Dg de la Scdp reste incarcéré à la prison centrale de Douala, où il a été placé en détention préventive depuis trois ans.

Mathias Mouendé Ngamo

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :