Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médias. L’émission diffusée sur Radio Nostalgie à Douala décrie les pratiques non conformes à l’éthique et à la déontologie professionnelles.  

L-animateur-Didier-Kouamo-et-des-invites-apres-une-emiss.jpgVoilà une émission radiodiffusée qui a pour acteurs et cible les hommes de médias. Des sujets susceptibles d’irriter certains confrères y sont abordés tous les dimanches sur radio Nostalgie, émettant sur la fréquence 96 Fm à Douala. D’après Didier Kouamo, le présentateur de « La Médiasphère », l’objectif de cette émission n’est pas de dénigrer le travail des journalistes, mais de tirer la sonnette d’alarme sur certaines dérives comportementales et sur les entorses à l’éthique et à la déontologie professionnelles. Les mauvaises pratiques relevées dans la presse camerounaise font objet de débat dans la rubrique « Sujet à la Une ». Les dénonciations se font sur un ton plutôt courtois, qui requiert la politesse des invités à l’antenne. Même s’il n’est pas exclu de voir des invités très remontés contre certaines pratiques, sortir de leurs gonds.

Et ce ne sont pas les griefs qui manquent. Il y a eu un débat sur ces journalistes de chaines de radio qui lisent intégralement des articles de presse écrite dans leur production, sans toutefois mentionner la source. Il y a aussi eu le « procès » de ces revues de presse qui durent plus de trente minutes sur les chaines de télévision camerounaises et s’apparentent à des « commentaires de presse ». On se souvient également des débats autour des perdiems, des articles de presse commandés. L’émission de 90 minutes est diffusée tous les dimanches entre 10h-11h30, avec une rediffusion entre 22h et 23 h30. Le programme est teinté d’humour et se construit autour d’autres rubriques telle « la Média’titude », où est relevée l’attitude des médias durant la semaine. Dans « Le meilleur du pire », on note les manquements observés dans la presse durant la semaine écoulée. Une chronique animée par Blaise Patient Ekwelle meuble ladite rubrique. Le « Médiaquiz » est un test de connaissances des journalistes invités sur des questions autour des médias.

Didier Kouamo indique que La Médiasphère est aussi la plateforme où l’on retrouve des avis de recrutement dans les médias, des mariages et décès d’hommes de médias, les nouvelles du « Mercato ». Il s’agit en bref de « tout sur tous ceux qui font et défont les médias », précise l’animateur. Il y a à côté de l’émission radiodiffusée lancée le 3 mars 2012, un forum créé sur le réseau social Facebook avec la même dénomination, « La Médiasphère ». Didier Kouamo est le principal administrateur du groupe qui compte à ce jour plus de 1200 membres, constitués à majorité d’hommes de médias. Les journalistes y débattent au quotidien de sujets liés à leur univers. Les publications sont modérées. « Celles n’ayant aucun rapport avec les médias ne sont pas validées. Quelques fois les sujets débattus en radio sont ceux ayant animé les discussions dans le groupe La Médiasphère sur Facebook», explique Didier Kouamo. Titulaire d’un Diplôme d’études universitaires générales (Deug) en Droit, l’animateur confie qu’il a toujours nourri le rêve de mettre en réseau les hommes de médias du Cameroun.

Mathias Mouendé Ngamo

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :