Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infrastructures

L’établissement scolaire qui souffre d’un réel problème infrastructurel a reçu hier, un don en salle de classe et bibliothèque. 

« Le lycée bilingue de Mambanda souffre d’un problème de marée qui rend difficile l’accès aux salles de classe. La route qui mène à l’établissement est en mauvais état. La pratique du sport n’est possible qu’en saison sèche à l’intérieur du lycée. Nous avons aussi un problème d’infrastructures. Nous avons dû jumeler certaines classes ». Ce constat alarmant est de Marc Eitel Nseke Edimo, le proviseur du lycée bilingue de Mambanda. Il s’est exprimé ainsi hier jeudi 13 octobre 2011, au cours d’une cérémonie de remise de dons de salles de classe et d’une bibliothèque à son établissement scolaire, par le Lions Club Douala Wouri. La cérémonie était présidée par Francis Faï Yengo, le gouverneur de la région du Littoral. Dans son propos, Marc Eitel Nseke Edimo a déploré l’environnement précaire dans lequel se meuvent les 2400 élèves de ce jeune lycée. Il a par ailleurs invité les autorités administratives à se pencher sur les différentes préoccupations évoquées et sur bien d’autres encore.

Sur le terrain, le constat est plutôt amer. La route en terre qui mène au lycée bilingue de Mambanda est jonchée de flaques d’eau et de boue qui coupent la route sur toute sa largeur. Pas un pas sans risque de se faire éclabousser à la suite du passage d’un véhicule ou d’une motocyclette. L’odeur qui se dégage des mares n’est pas des plus agréables. Il faut pincer son nez par endroit, ou accélérer le pas. Pourtant, à un bout du chemin, une plaque annonce des travaux de réhabilitation de certaines routes qui mènent au lycée bilingue de Mambanda. La plaque indique que les travaux qui doivent s’étendre sur quatre mois, devraient commencer depuis le mois de septembre 2011.  « Rien n’a été fait jusqu’ici. Vous connaissez le gouvernement entre dire quelque chose et le réaliser, il y a un grand fossé », a lancé un enseignant. Au lycée proprement dit, la clôture est quasi inexistante. « Ce qui pose un sérieux problème de discipline », fait savoir le proviseur, qui fait allusion à ces élèves qui peuvent regagner l’extérieur de l’établissement aux  heures de cours.

En terrain marécageux

Le problème le plus redouté par les élèves du lycée bilingue de Mambanda, c’est la marée. Ils sont souvent obligés de retrousser leur pantalon pour rejoindre les classes. Marc Eitel Nseke Edimo explique que le lycée est construit sur un terrain marécageux. Il a formulé au chapitre des doléances devant les autorités et les donateurs du Lions Club hier, la mise à disposition de remblais « Cimencam » pour aménager la grande cour du lycée et la route qui mène à l’établissement. En attendant, la grande cour reste parsemée d’herbes.   

Le don du Lions Club Douala Wouri de jeudi a été accueilli avec fierté au lycée. L’organisation caritative a offert une salle de classe et réhabilité quatre autres. Une bibliothèque de 2500 livres en français et en anglais a également été mise à la disposition des élèves.  « Nous avons été marqués par le dénuement de cet établissement scolaire la première fois que nous nous y sommes rendus. Nous avons vu des élèves qui travaillaient avec des pieds dans l’eau, des salles de classe sans charpente  ou toiture pour certaines. Et nous avons de suite voulu permettre à ces élèves de travailler dans de meilleures conditions », a indiqué Alain Akwa Nsangue, le président du Lions Club Douala Wouri, lors de la cérémonie de remise des dons au lycée. Le bienfaiteur a promis revenir dans un proche avenir, pour équiper le lycée d’un laboratoire spécialisé de biochimie.

Mathias Mouendé Ngamo

 

Partager cet article

Repost 0