Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Assainissement. Les étales qui jonchaient les trottoirs ont été détruits par la Communauté urbaine de Douala dans la nuit de mardi à mercredi 11 juillet 2012 .

 

Douala-11-juillet-2012.-Une-voiture-de-la-fourriere-de-la-.JPGPlus l’ombre d’un comptoir au Rond point Deïdo de Douala. Les étales de call-box, de ventes de denrées alimentaires et autres marchandises qui jonchaient les trottoirs ont été démolis par la Communauté urbaine de Douala (Cud). Près de 100 jeunes de la police municipale ont été mobilisés pour conduire cette opération. Les débris des commerces ont été emportés à bord de trois camions. A en croire les déguerpis, l’opération des casses a débuté mardi 10 juillet 2012 autour de 22 heures et s’est poursuivie le lendemain mercredi, en présence de Fritz Ntonè Ntonè, délégué du gouvernement auprès de la Cud. Un agent de la Cud indique que ces casses rentrent dans le cadre de l’assainissement de la ville de Douala. «Ces commerces encombraient les trottoirs et créaient l’embouteillage, et dont le désordre urbain. Les commerçants ont été avertis de ces casses depuis le 1er juin 2011», affirme notre source. « On nous demande d’aller nous installer dans les marchés qui sont déjà saturés. On nous envoie au chômage. C’est avec mon comptoir de call box que j’assure ma rentrée scolaire», se plaint Laure Ebelle, une commerçante déguerpie.

De nouveaux points de stationnement de véhicules, matérialisés par des panneaux, ont été instaurés au Rond point Deïdo pour réglementer la circulation. Il est désormais interdit aux voitures de stationner près des stations d’essence et dans le « ventre » du Rond point Deïdo. Les voitures en provenance de Bonabéri s’immobilisent au lieu-dit Trois boutiques. Pour emprunter les véhicules qui désservent Bonabéri, il faut se rendre à pieds, jusqu'au niveau de la brigarde de gendarmerie de Deïdo, à l'entame du bras mort du fleuve Wouri. Depuis mercredi 11 juillet 2012, une équipe mixte police gendarmerie est déployée sur le terrain pour veiller au respect de la nouvelle réglementation. Un car anti émeute de la gendarmerie a pris position dans une station d’essence. Un véhicule de fourrière de la Communauté urbaine de Douala a également été mobilisé .

Mathias Mouendé Ngamo   

Partager cet article

Repost 0