Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Musique. La deuxième édition du Kamer Reggae Festival (Karef) se tient du 18 au 23 décembre 2012 au quartier Bonapriso à Douala.

Yannick-Noah--parrain-de-la-deuxieme-edition-du-Kamer-Reg.jpgLes artistes reggae du Cameroun et du reste du monde ont rendez-vous depuis ce mardi 18 décembre 2012 au stade Soppo, au quartier Bonapriso à Douala. Les « Rastas » comme on les appelle, s’y réunissent pour célébrer la deuxième édition du Kamer Reggae Festival (Karef). Il s’agit, selon les organisateurs, d’une scène d’expression culturelle et musicale, dont la démarche vise à sensibiliser le public sur le mouvement rasta. Plus de 25 artistes y prennent part. Ils viennent notamment du Cameroun, du Togo, de la Tanzanie, du Gabon, de la Jamaïque, entre autres. L'artiste Youkou Kla de France est arrivé mardi. Tiwony de la Guadeloupe, après un premier vol manqué, arrive finalement ce mercredi en même temps que Blacklou des îles de la Réunion. Les geggae men viennent communier avec leurs« frères ». Les activités du Karef s’étalent jusqu’au 23 décembre 2012 avec au programme, concert de reggae et dancehall, des ateliers de percussion, de la cuisine rasta (Ital), des défilés de mode roots, des expositions d’objets d’art, et des conférences sur la culture rastafari. Il y a aussi au menu des activités, la sensibilisation du public sur les questions du réchauffement climatique et des énergies renouvelables.  

Parrainée par l’artiste et tennis man Yannick Noah, cette deuxième édition du Kamer Reggae Festival  s’inscrit sous le thème « Back to Zion » (retour à la maison). Ceci en raison de son ouverture aux autres artistes du monde. Un hommage spécial sera rendu à la légende du reggae, Bob Marley, à travers l’interprétation de quelques uns de ses titres. La première édition du Karef tenue à Douala en mai 2011, était dédiée à ce pionnier du mouvement rasta, à l’occasion du « Remember Bob Marley ». Le Karef est organisé par le collectif Arche de l’alliance Rastafari du Cameroun (Aarc), le Synerjef Association et Bissagla Multicommunication. L’objectif des organisateurs est de faire de ce festival un rendez-vous inévitable pour tous les passionnés de reggae, et de l’inscrire dans le paysage des festivals de reggae africains et intercontinentaux.Love, Peace, Respect.

Mathias Mouendé Ngamo   

Partager cet article

Repost 0