Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Success story. Le collège privé confessionnel de Douala a bâti sa réputation autour d’une pédagogie dite ignatienne.

Douala--21-mars-2013.-Une-vue-du-college-Libermann-au-quar.jpgIl est environ 12 heures ce jeudi 21 mars 2013 au collège Libermann au quartier Akwa à Douala. Les élèves de ce collège privé confessionnel sont à la pause. Ils vont reprendre les cours à 14h30 minutes. Un vigile en faction à l’entrée principale du collège filtre les entrées. Impossible de rencontrer le directeur pour l’instant. « C’est la pause. Il faut repasser vers 14 h30 minutes », indique le monsieur de la guérite. A 14h30, le directeur n’est toujours pas disponible. Au collège, les commentaires sur le dernier classement des établissements scolaires par l’Office du baccalauréat du Cameroun (Obc) fusent. « Nous n’avons pas été surpris d’occuper la première place. C’est une performance contraire qui aurait étonnée. Nous sommes les leaders », se réjouit un enseignant du collège, le pas pressé. Le classement publié par l’Obc hisse le collège Libermann à la première place sur 862 établissements scolaires en lice, avec un taux de réussite de 97,84%.

D’après les statistiques, sur 373 candidats présentés par Libermann pour la session 2012, seules huit élèves ont été recalés, trois autres étaient absents en salle d’examen. Au fil des classements, le collège privé catholique s’impose dans le « Top ten » des meilleurs établissements scolaires du Cameroun. Lors du dernier classement de l’Obc en 2011, le collège Libermann de Douala avait pointé à la troisième place avec un taux de réussite de 92,64%. En 2010, le collège est classé 1er avec 97,49% de taux de réussite. L’établissement scolaire conservait ainsi sa position de 2009, décrochée avec un pourcentage de réussite de 94,29%. En 2008 et 2007, le collège stagne au deuxième rang. Un an plutôt en 2006, il trônait à la première place.   

Pédagogie ignatienne

Fondé en 1952 à l’initiative de Monseigneur Bonneau, premier évêque de Douala, le collège Libermann de Douala a su vite se créer une réputation sur l’échiquier national. Dans le site internet dédié à la présentation du collège, le père Saturnin Tsayem Dongmo, directeur de Libermann, indique que le secret de cette réussite réside en l’application de la pédagogie ignatienne. Une pédagogie qui vient de St Ignace, qui recommande l’’effort continu. « On ne dort pas sur ses lauriers. On met l’accent sur la formation intégrale des élèves… le suivi individuel de chaque apprenant. On traite les élèves au cas par cas. Les aptitudes qu’un élève a ne sont pas celles d’un autre… Nous écoutons chaque enfant, ce qu’on ne trouve pas ailleurs. Nous avons 50 élèves par classe. Et depuis l’année 2012/2013, les 70 enseignants du collège reçoivent une formation permanente pour se remettre à niveau », a expliqué le directeur, dans une interview accordée à Cameroon Tribune.

Mathias Mouendé Ngamo 

Partager cet article

Repost 0