Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exposition. « La mondialisation à notre portée » de Michelle Nze est un discours sur l’attitude à adopter face à l’invasion de cultures étrangères.

 

Douala-14-juin-2012.-Michelle-Nze-presente-la-toile-Afriqu.JPGDix années déjà que Michelle Nze, artiste-peintre, n’a pas exposé ses toiles en Afrique. La Gabono-camerounaise qui résidait jusqu’ici à Berlin, en Allemagne, vient de renouer les liens avec le continent noir. Son exposition baptisée « La mondialisation à notre portée » est visible depuis le 14 juin 2012 à Douala. C’est un ensemble de quarante tableaux semi figuratifs, semi abstraits. Le travail de l’artiste est un discours sur l’attitude que doit adopter l’Afrique face à l’invasion des cultures étrangères. A lire les toiles, il n’est pas question d’embrasser bras grands ouverts la mondialisation qui s’impose à nous. Il faut tout d’abord renforcer sa propre culture, ne pas se détacher de ses racines. Les peintures de Michelle Nze abordent justement des thèmes en rapport avec le mysticisme, les croyances africaines. C’est le cas avec les tableaux « Les forces divines », « le culte », «parchemin », entre autres. Des accessoires tels que les cauris et les pailles, typiquement africain, rentrent dans la confection de certaines de ces toiles. A coté d’un monde en mouvement, Michelle Nze présente                aussi les richesses du Cameroun à travers sa toile intitulée « Afrique en Miniature ».

Une autre partie du travail de Nze tourne autour de la sensualité. Les tableaux « Nuit bleue, nuit de vague », « parfum sacré » « Douceur sensuelle » présentent des silhouettes de femmes nues, sans visages. Michelle indique qu’il s’agit ici, d’une mise en exergue des valeurs de la femme africaine. Dans son travail, l’artiste se sert à chaque fois des couleurs de base que sont le vert, le rouge, le jaune, le bleu, le blanc, le noir, entre autres. Le choix de chacune de ces couleurs dans l’une ou l’autre toile de « La mondialisation à notre portée » est fonction de l’émotion à faire passer. Le rouge, qui peint le mieux les rites et traditions est plus matérialisé dans les toiles qui abordent un pan de mysticisme. Côté esthétique, l’artiste-peintre a pris la peine de placer un cadre en bois sur le pourtour des tableaux.   

Michelle Nze est une artiste-peintre d’origine Gabono-camerounaise. Elle a commencé la peinture à Niamey au Niger il y a une vingtaine d’années. Elle vit à Berlin en Allemagne, où elle possède un atelier d’une superficie de 70m2. Elle séjourne au Cameroun depuis quelques mois. Son travail s’articule essentiellement autour de l’Afrique, des femmes, de la naissance, de la mort, de la vie et de la métaphysique. Elle se réjouit d’être la première peintre africaine à avoir un tableau au parlement fédéral allemand.

Mathias Mouendé Ngamo 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :