Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Incendie. Le feu a consumé leurs habitations au quartier Bépanda à Douala, vendredi 11 janvier 2013.

Douala--samedi-12-janvier-2013.-Ce-qui-reste-des-maisons-co.jpgIl ne reste plus que des amas de charbon, des débris d’objets consumés et quelques ustensiles de cuisine léchés par les flammes. L’incendie qui s’est déclaré dans une mini cité située au lieu-dit « Carrefour va va » au quartier Bépanda à Douala, vendredi 11 janvier 2013, a tout ravagé. Quatre studios d’habitation et trois chambres ont été complètement consumés. Les constructions, toutes en matériaux provisoires, ont plutôt servi de combustibles. Les sapeurs pompiers arrivés sur les lieux quelques minutes après le début des flammes n’ont pas pu empêcher la catastrophe. « Je visionnais dans un bar tout près de la maison. J’ai entendu les gens crier ‘‘Au feu !’’. Quand je suis arrivé, il n’y avait plus moyen de sauver quelque chose. Les flammes s’élevaient très haut dans le ciel. Tout mes effets ont brûlé », se désole Barthélémy Nkwe Sinze, locataire depuis près de deux mois dans l’une des chambres consumées.

A en croire les témoignages des habitants de Bépanda, le feu s’est déclaré aux alentours de 20h30 minutes, quelques temps après le retour du courant électrique. Les flammes seraient parties d’une bougie restée allumée dans l’un des studios. Samedi 12 janvier 2013, au lendemain de l’incendie, les sinistrés sont retournés sur les lieux pour voir ce qui pouvait être encore sauvé. « J’ai retrouvé un bout d’acte de naissance de mon enfant », affirme une dame, toute abattue. Une autre sinistrée se plaint du fait que le bailleur ait entrepris, de si tôt, de nettoyer le site. Toute chose qui, selon elle, rend difficile la quête d’objets récupérables.

Mathias Mouendé Ngamo

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :