Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Braquage Ecobank marché Congo. Ils sont gardés à vue à la Légion de gendarmerie du Littoral et attendent d’être déférés au parquet.

 

les-presumes-braqueurs.jpgLa gendarmerie nationale a mis la main sur six braqueurs, tous présentés comme des membres du gang ayant cambriolé l’agence Ecobank située au marché Congo de Douala, le 23 avril 2013. Jean Touko, Joël Sandjo Yangoua, Jean Edoumbegue, Joseph Ngamo, alias Danger, Ousmanou Idrissou et Angou Peter Dete sont gardés à vue à la Légion de gendarmerie du Littoral à Bonanjo. Ils attendent d’être déférés. Selon les forces du maintien de l’ordre, il s’agit de repris de justice. « Certains se sont évadés de prison et sont revenus après leur coup. Il s’agit là des membres du gang restés sur le territoire camerounais. Le gang est très organisé. Les armes utilisées ne sont pas en utilisation dans notre armée. Dès que le gang a commis le forfait, ses membres se sont dispersés et ont fondu dans la nature », indique t-on à la gendarmerie. Les recherches initiées ont également permis de saisir trois pistolets automatiques et des munitions non conventionnelles, de même qu’un véhicule tout terrain.

Selon nos informations, les enquêteurs de la Légion sont descendus sur le terrain dès le 23 avril 2013, jour du braquage, à la suite de renseignements fournis par un habitant du quartier Congo. Les recherches ont duré près de quatre mois. Une des armes a été retrouvée dans une tombe au quartier New-Bell. Une autre arme à feu a été saisie à Bamenda dans la région du Nord-Ouest, apprend-on. Les enquêteurs expliquent que c’est Jean  Edoumbegue qui a utilisé son arme pour dégager le lieu du crime. Jean Touko a opéré étant en prison à Nkongsamba où il est retourné par la suite. Angou Peter pour sa part dispose d’un champ de tir où le gang s’est entrainé. Le suspect Joseph Ngamo a été interpellé à Bafang. Un autre malfrat avait été abattu à Maroua le 13 mai 2013, par les éléments du Bureau anti criminalité de la gendarmerie du Littoral. Ousmanou Idrissou, le malfrat qui s’était déguisé en « fou» lors de l’attaque, avait été interpellé près de la frontière avec le Tchad, avait-t-on appris.

On se souvient que des malfrats avaient opéré un braquage mardi 23 avril 2013 à l’agence Ecobank du marché Congo à Douala, au cours d’une opération de transfert de fonds. Lors de l’attaque, les braqueurs ont tué deux gendarmes du Groupement polyvalent d’intervention de la gendarmerie (Gpig). Les hommes en tenue faisaient partie de l’escorte de Transval Cameroun, la société chargée du convoie des fonds vers les grandes banques. Un des gendarmes de l’escorte a reçu le plomb dans le ventre. Il est mort sur-le-champ. L’autre a été touché au pied. Il est décédé quelques jours plus tard, à l’hôpital. Les malfrats avaient en outre emporté la somme de 206 millions de F. Cfa contenue dans deux mallettes.

Mathias Mouendé Ngamo

Partager cet article

Repost 0