Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commémoration. Une messe a été dite à l’occasion de l’anniversaire du décès du directeur de la rédaction du quotidien Le Jour, mardi 13 août 2013 à Douala.

 

DSC09173.JPGC’est l’effervescence totale ce mardi 13 août 2013. Tout le monde est debout. Chacun tient un instrument de musique traditionnel en main et esquisse des pas de danse à l’occasion. Il n’y a pas de chef d’orchestre. La mesure change à tout moment. Ne vous trompez pas. Nous ne sommes pas dans une salle de spectacle ou une « boite de nuit », mais dans la paroisse Salem de Bonewonda à Douala. Les fidèles, constitués à majorité de journalistes et animateurs, sont venus rendre un hommage à la mémoire de  Stéphane Tchakam, le directeur de la rédaction du quotidien Le Jour, décédé il y a un an (le 13 août 2012). Les hommes de médias ont demandé à l’officiant du jour de les accorder ces quelques minutes de show, avant la bénédiction finale. « Stéphane Tchakam aimait l’ambiance», ont t-ils justifié.

DSC09170.JPGLa soirée de recueillement a débuté autour de 18 heures par une animation de la chorale. Le célébrant s’est inspiré des textes tirés des livres de l’Ecclésiaste et des Psaumes. Il a appelé les uns et les autres à poser des actes positifs pour que leurs noms restent gravés dans la mémoire collective. « Stéphane Tchakam s’est démarqué par son travail, son sérieux, son professionnalisme. Il n’a vécu qu’une quarantaine d’années. Mais en si peu de temps, il aura eu une vie bien remplie, au moins sur le plan professionnel», a affirmé le pasteur. Il a en outre demandé aux fidèles de trouver la consolation en Christ. Marion Obam Mahel dans son témoignage de circonstance a invité les journalistes à montrer leur amour et dire leur reconnaissance au quotidien, à leurs proches. Repose en paix Grand reporter (GR).

Mathias Mouendé Ngamo  

 

Partager cet article

Repost 0