Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Incendie. Le feu s’est déclaré dans le bloc 8 de cet espace marchand de Douala, dans la nuit de lundi 18 mars 2013.

Douala--19-mars-2013.-Les-decombres-de-l-incendie-copie-1.jpgLe marché de Bonamoussadi à Douala a encore brûlé. Un incendie qui s’y est déclaré dans la nuit de lundi 18 mars 2013 a réduit en cendres 33 commerces. D’après les témoignages, le feu a été signalé autour de 20h30 minutes, dans un atelier de couture situé au bloc 8 de l’espace marchand. Les flammes se sont ensuite propagées vers les autres boutiques du rayon spécialisé dans la parfumerie, la layette, la couture et la vente de charbon de bois. Les personnes présentes sur le site dans la nuit ont aussitôt alerté les responsables du marché. Une petite organisation s’est mise en place en attendant l’arrivée des sapeurs pompiers.

Les vigiles du marché ont formé un cordon de sécurité pour éviter les pillages. « Lorsque nous avons défoncé le conteneur qui abritait l’atelier de couture, le feu a jailli. Nous ne pouvions rien faire », raconte un secouriste de fortune. Les flammes ont consumé les commerces logés dans des conteneurs ou construits en matériaux provisoires. Le réseau électrique est resté plusieurs heures sous tension, pendant l’incendie. « Vers 4 heures, alors que les sapeurs pompiers avaient maitrisé le feu, un poteau électrique avec de la braise, tombé sur une boutique, a engendré un autre incendie», raconte Paulin Tamafo, un commerçant du bloc 8. Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud), Fritz Ntonè Ntonè, et le sous préfet de l’arrondissement de Douala 5ème sont arrivés sur les lieux dans la nuit. Ils ont vu et sont repartis.

75 boutiques brûlées en 3 ans

Douala--19-mars-2013.-Les-decombres-de-l-incendie-copie-3.jpgC’est le quatrième grand incendie enregistré en trois ans dans cet espace marchand. Soit au total près de 75 boutiques déjà consumées. Le 22 février 2012, le feu a réduit en cendres quinze commerces dans un rayon spécialisé dans la vente de produits cosmétiques, de prêt-à-porter et de produits alimentaires. Un autre incendie a ravagé treize boutiques au marché de Bonamoussadi dans la nuit du 6 février 2011. Quatorze autres boutiques avaient été brûlées au mois de novembre 2010. Selon Elise Koulong, la présidente de l’association des commerçants du marché de Bonamoussadi, « on ne pourra être épargné de tels sinistres que lorsque le marché sera construit en espace marchand moderne ». Elle indique que les comptoirs qui obstruaient les couloirs du marché ont été détruits il y a deux mois. Mais Christian Kitio, le chef du bloc 8 reconnait que le ciel du marché reste recouvert de fils électriques en forme de toile d’araignée. La reconstruction de l’espace marchand annoncée par la Cud pour un coût total des travaux estimé à 12 milliards de F. Cfa, reste attendue.

Mathias Mouendé Ngamo

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :