Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accident.Un camion semi-remorque a terminé sa course dans un ravin samedi 6 avril 2013. 

Bomono--le-6-avril-2013.-La-carcasse-du-camion-apres-l-acc.jpgLes sapeurs-pompiers ont dû se servir de scies, cordes et autres pinces pour extraire les corps de Tchouamba Fokoue et Yannick Steve Leumbo, coincés dans la carcasse d’un camion semi-remorque immatriculé LTTR 026 AE, samedi 6 avril 2013 à Bomono-Gare, près de la localité de Souza. Le chauffeur et le convoyeur (motorboy) dudit véhicule ont trouvé la mort à la suite d’un accident de la circulation survenu aux environs de 4 heures, au lieu-dit Nkoume City, au quartier Bédianga. Les dépouilles ont été déposées à la morgue de l’hôpital de district de Bonassama, dans l’arrondissement de Douala 4ème. Les gendarmes de la brigade routière de Bonabéri, alertés, sont descendus sur les lieux pour effectuer le constat.

Selon les populations riveraines, la semi-remorque en provenance de Bonabéri transportait des sacs de ciment. Le camion roulait en direction de Souza. Le chauffeur a perdu le contrôle de son véhicule. La voiture a basculé sur le côté de la route et a terminé sa course dans un terrain vague, en contrebas de la chaussée. Aucun autre véhicule n’est impliqué dans l’accident. Le choc a été si violent que la semi-remorque s’est complètement retournée. Les douze roues sont orientées vers le ciel. La cabine côté passager est broyée. Une bonne partie de la cargaison constituée de sacs de ciment a été endommagée. Les propriétaires de la marchandise descendus sur le site de l’accident ont entamé des négociations avec les riverains pour extraire les sacs de ciment encore en bon état. Après le départ des gendarmes vers 13 heures, la négociation a vite viré en dispute. Certains habitants mécontents ont emporté des sacs de ciment sur des motos. « Ils nous proposent 15 000 F. Cfa pour déplacer tous ces sacs là. Ce n’est pas normal. Et nous sommes là depuis le matin pour veiller sur leur marchandise», a lancé un jeune, courroucé.  

Des transporteurs indiquent que plusieurs accidents de la circulation sont enregistrés sur ce tronçon routier. Ils sont le plus souvent causés par un excès de vitesse, apprend t-on. « Il y a deux mois, un camion semi-remorque transportant du ciment avait dérapé au même endroit. Heureusement cette fois-là, il n’y a pas eu de mort », déclare un habitant de Bédianga. A quelques mètres du site du drame, de l’autre côté de la route, la carcasse d’un autre camion immatriculé Nw187AG attend d’être dégagée. Le véhicule a été impliqué dans un carambolage qui a fait des blessés la veille, vendredi.

Mathias Mouendé Ngamo, à Bomono-Gare

Partager cet article

Repost 0