Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'artite John Minang. Photo d'archives.
L'artite John Minang. Photo d'archives.

Nécrologie. L’artiste décédé le 02 juin 2015 à Bamenda était l’un des joueurs de « Bottle dance » les plus célèbres du Cameroun.

Les fans de la « Bottle dance » n’auront plus l’occasion d’apprécier le jeu remarquable de John Minang, un des promoteurs de ces pas de dance de musique folklorique dans la région du Nord-ouest du Cameroun. L’auteur de la chanson à succès « Fine Fine Woman » a rendu l’âme mardi 02 juin 2015 à Bamenda autour de 12h30. Selon des proches contactés par le reporter, le musicien n’avait jusque là présenté aucun signe de maladie. Il a d’ailleurs fait partie des artistes qui ont émerveillé le public le 20 mai 2015 à Bamenda, lors de la soirée organisée par le gouverneur de la région à l’occasion de la célébration de la fête de l’unité nationale. Vers 9h30 mardi 02 juin, John Minang a indiqué qu’il ressentait des douleurs au bras. Des membres de sa famille l’ont aussitôt transporté chez un médecin traditionnel. L’artiste s’est évanouit en chemin. Il a été redirigé vers la clinique Alpha Royal, où il décède quelques minutes après son admission. Son corps a été déposé à la morgue d’Akum.

John Minang décède ainsi à l’âge de 54 ans. Il est présenté par ses confrères artistes comme un des plus grands et plus connus des joueurs de « Bottle dance », un grand guitariste aussi. « Il était bien connu dans le milieu de Bottle dance. Il jouait dans les cabarets de la ville tous les week-ends. Il travaillait avec tout le monde. Il était toujours près à aider les jeunes. C’est une grosse perte. Sa mort nous a tous choqués. Sa disparition aura des répercutions sur le développement de la musique dans la région du Nord-ouest », témoigne Ateh Bazore, le président national de l’association des artistes anglophones du Cameroun (ACEM). Une association dont John Minang a été le président régional dans le Nord-ouest entre 2008 et 2013. Il a également été membre du Conseil d’administration de la Cameroon Music Corporation (CMC). L’artiste qui a interrompu ses études au cycle secondaire totalise près de 30 ans de carrière musicale et environ six albums produits. Il laisse derrière lui trois enfants, dont il s’occupait tout seul depuis la mort de son épouse en 2002.

Mathias Mouendé Ngamo

Partager cet article

Repost 0